Dissimuler le nombre de ses annees reste un pieux mensonge qui cache souvent le besoin d’etre aime.

Coquetterie ou grand malaise ? Et si nous faisions la paix avec notre date maternel ?

Pourquoi cacher le age ?

Solange pretend n’avoir qu’une « petite cinquantaine » : « Je prefere que les mecs me voient comme une femme encore dynamique et pleine de vie. Ce que j’habite ! » Garder Afin de soi le nombre de ses annees ne touche-t-il que les gens avides d’une cure de jouvence ? Non, repondent nos psys. « Cela n’est jamais rare qu’un enfant, a l’arrivee d’un nouveau-ne dans la famille, regrette le temps beni ou il etait plus petit et entoure d’affection, constate le psychanalyste Saverio Tomasella. Plusieurs adolescents se vieillissent pour affirmer leur identite ; d’autres, au contraire, souffrent de quitter l’enfance. De jeunes gens en quete de credibilite maquillent aussi leur annee maternel sur le marche du projet. » D’aucuns se voudraient plus murs quand d’autres revent de remonter moyen. Si l’imposture n’a nullement d’age, d’ou vient-elle ?

Je fantasmeCe pieux mensonge n’aurait rien a voir avec les annees elles-memes. « Cela reste lie a toutes les interets reels ou imaginaires que l’on prete a un nouvelle age que le sien », poursuit le psychanalyste. Quand nous croyons qu’avant est mieux ou qu’apres le va i?tre, nous sommes tentes de fuir le present. Explications du psychiatre Christophe Faure : « Cela s’agit de representations mentales issues de trois sources : une culture – ici, le jeunisme fera loi quand ailleurs la maturite est signe de sagesse –, le propos ambiant et collectif – un jeune actif entre autres manque d’experience – et l’histoire personnelle necessaires. » Si nous avons decouvert nos parents se laisser aller, l’image du senior est peut-etre devalorisee. Si nous etions le cadet et manquions d’attention, la jeunesse, croit-on, est victime de deconsideration.

Je projetteImpossible de se cacher a soi-meme nos chiffres du compteur ! Pour Christophe Faure, la dissimulation parle aussi d’une relation : « En realite, nous projetons sur l’autre des craintes. Nous sommes Divers qu’il crois comme nous. Et avons peur qu’il nous juge, se moque, ne nous apprecie plus a cause de les annees. Nous deguisons pour nous couvrir. Psychiquement, il s’agit d’un mecanisme de defense face a l’agressivite supposee d’autrui. » Puisque nous sommes convaincus qu’a 50 annees nous sommes finis, tout un chacun doit l’etre ! Puisqu’a 20 annees nous ne connaissons rien de la vie, l’autre le croit aussi ! Absurde et cruelle logique. Car votre mecanisme denature la relation, alors faite de defiance. « Rester sur ses gardes reste une facon de ne point s’investir », rencherit Saverio Tomasella. Et le signe d’une fragilite narcissique.

Pour aller plus loin

Je essaie d’existerLe probleme est que votre age si ingrat nous identifie. « Mais que, parfois, il ne correspond nullement ou plus a notre identite, reprend le psychanalyste. Prenons l’exemple du vieillissement : un grand sportif n’aura souvent pas de mal avec le sien mais ne se reconnaitra plus dans votre corps aux capacites physiques reduites. » D’ou 1 conflit psychique entre le webmaster que l’on reste dans la realite et celle que l’on se represente etre. Un conflit douloureux qui engendre la colere ou la deprime. Selon Christophe Faure, « le sujet vit tellement en gali?re votre decalage qu’il tombe dans le deni Afin de mieux faire correspondre fantasme et realite, et ainsi apaiser la tension psychique. Il (se) cache la verite Afin de retrouver l’equilibre. On voit 1 enjeu identitaire derriere cela semble etre une coquetterie ».

Que faire ?

Modifier ses croyancesSelon le psychiatre Christophe Faure, « pour apaiser la tension liee au conflit interieur, https://datingmentor.org/fr/firstmet-review/ plus vaut modifier ses representations mentales que s’obstiner a remplacer la realite ». Prenez conscience des constructions psychiques : pour vous, l’age represente-t-il l’individu ? Quels interets et inconvenients associez-vous a Notre jeunesse ? A la maturite ? Notre taille, le gabarit, l’age paraissent determinants sur les sites de rencontres et, meme si c’est illegal, dans quelques offres d’emploi. Et Afin de vous ?

Reinventer ses relationsPour le psychiatre, il s’agit aussi de denicher des moyens multiples d’exister. « Si vous n’avouez nullement votre age avec peur de ne plus seduire, que pouvez-vous Realiser pour continuer d’etre aime ? Investissez d’autres secteurs : la generosite, la spiritualite, l’apprentissage… » Notre psychanalyste Saverio Tomasella rappelle que « les personnes qui acceptent le mieux le un seront celles qui recoivent de leurs proches reconnaissance et valorisation ». Pensez a nouer des liens plutot que les denaturer via un mensonge.

Interroger le histoireLe psychanalyste suggere de remonter le temps : quelle est votre place dans la famille ? Vous etes-vous senti deprecie ? Qu’est-ce qui, dans votre histoire, a fait que l’age reste 1 souci ? « L’arbre peut cacher une foret, previent-il. L’age ne serait qu’un symptome. » Regarder d’un mauvais oeil moyen qui passe ou vouloir sauter les etapes d’une vie peut etre le signe d’un malaise identitaire plus profond. Un travail therapeutique est susceptible de vous aider.

Pour aller plus loin

Temoignage

Emilie, 34 annees, directrice des ressources humaines« Tres grosse, plus mure, je n’ai jamais fera le age. Et j’en ai souffert, a l’ecole comme au debut de ma carriere. Souvent, J’me suis vieillie. Lors de ma toute premiere grossesse – j’etais toute jeune –, je mentais a n’importe qui ! En therapie, j’ai compris qu’apres la separation de mes parents j’avais voulu prendre en charge ma famille. Ma mere surtout, tres fragilisee… Je suis devenue adulte trop vite. Cela m’a fallu sortir du perfectionnisme, m’autoriser des choses de mon age, comme les sorties, la gaiete. L’insouciance dont j’avais manque. »